Activité paracanoë

Discipline olympique
Nos internationaux...
Agnès Lacheux

Agnès Lacheux

membre des équipes de France

Finaliste aux jeux paralympiques

Rémy Boullé

Rémy Boullé

Membre des équipes de France

Finaliste aux Jeux Paralympique de Rio 2016

PRATIQUER LE PARACANOË

Le terme Paracanoë est composé d’un préfixe « para » qui fait référence au sport paralympique, adapté aux personnes en situation de handicap et du mot anglais « canoe » qui désigne les embarcations mues à la pagaie de type kayak ou canoë.
A la différence de l’aviron, la pagaie n’a aucun point de fixation sur l’embarcation. C’est donc au pagayeur de créer son appui dans l’eau mais aussi de transmettre l’énergie à l’embarcation en utilisant son corps pour se déplacer. L’activité se pratique en compétition officielle en eau calme mais également en loisir sur tous les milieux (lacs, canaux,  rivières, mer). Ces pratiques permettent de naviguer dans un bateau monoplace ou en équipage.

Trouver un club

Pour trouver le club le plus près de chez vous

Nos sites de pratique

Le Centre-Val de Loire dispose d’équipements sportifs de qualité
Boîte à outils
Accéder au règlement d’activité 2016 – 2017 ainsi qu’à ses annexes 2016.
Accéder à l’espace d’inscriptions en ligne
Accéder à l’espace ressources aux organisateurs d’évènements sportifs.
Accéder à votre espace club afin de se porter candidat à l’organisation d’un évènement sportif
icon-slide-paracanoe

 Qu’est-ce que le Paracanoë ?

La règlementation du Paracanoë est très proche de la règlementation de la Fédération internationale de Canoe, ce qui facilite l’intégration de ces épreuves dans tous les grands championnats mondiaux et continentaux. Les kayaks utilisés en Paracanoë mesurent  au plus 5,20 m de long avec un poids maximum de 12 kg. Ce sont les mêmes normes que pour les compétitions olympiques. Seule différence, une largeur minimale de 50 cm à 10 cm du fond qui permet d’avoir une coque un peu plus stable et facilite l’accès à la pratique. Le compétiteur utilise une pagaie double pour se déplacer (un manche et deux pales). Les pirogues comportent 2 parties : le flotteur principal qui mesure au pluslatér 7,20 m et un balancier latéral relié par 2 bras de liaison. Le tout doit peser au moins 13 kg. Cette embarcation est celle traditionnellement utilisée par les Océaniens et particulièrement les Tahitiens. Le compétiteur utilise une pagaie simple pour se déplacer (un manche et une pale). Avant le départ, les embarcations doivent être parfaitement alignées, pointe avant placée dans un sabot mobile qui s’abaisse dans l’eau au signal du starter.
Les couloirs de course mesurent 9 m de large, ce qui est parfois peu lorsque les conditions climatiques sont difficiles (vent ou vagues latérales). Le compétiteur ne doit en aucun cas sortir de ce couloir durant toute la course sous peine de disqualification.

Trois classes de handicap sont reconnues au niveau international. Comme pour toutes les activités paralympiques, le niveau 1 représente le niveau le plus important de déficience.

Pour le kayak : (embarcation présente aux Jeux Paralympiques de Rio)

  • KL1 : Athlètes sans ou avec une fonction très limitée du tronc, sans fonction des jambes et ayant besoin d’un siège avec dossier haut dans le kayak.
  • KL2 : Athlètes avec une fonction partielle du tronc et des jambes, capables de s’asseoir droit dans un kayak mais qui peuvent avoir besoin d’un siège avec dossier haut. Le mouvement des jambes est limité durant le pagayage.
  • KL3 : Athlètes avec une fonction du tronc et une fonction partielle des jambes, capables de s’asseoir avec le tronc en flexion avant dans le kayak et capables d’utiliser au moins une jambe/prothèse

Pour la pirogue, également appelée Va’a par son nom polynésien : (embarcation au programme des championnats du Monde)

La classification s’appuie sur les mêmes caractéristiques que le kayak mais en ouvrant une possibilité d’accès supplémentaire aux pratiquants ayant une déficience des membres supérieurs. Les classes prennent le nom de VL1/VL2/VL3 pour cette embarcation.

Les news de l'activité en région

L'agenda

Aucun évènement à la une