Activité freestyle

Discipline de Haut-Niveau Fédéral
Nos internationaux...
Sébastien Devred

Sébastien Devred

membre des équipes de France

Participations aux évènements internationaux

Corentin Réau

Corentin Réau

Membre de l'équipe de France

Participation aux évènements internationaux

Jéronime Hervo

Jéronime Hervo

membre des équipes de France

Participation aux évènements internationaux. 3ème au championnat de France 2016

....

....

.....

PRATIQUER LE FREESTYLE

Née au début des années 90 aux États-Unis, cette discipline est intégrée à l’ICF depuis 2007. Des championnats du monde ont lieu tous les deux ans en alternance avec la coupe du monde.
Le kayak Freestyle consiste à exécuter des figures acrobatiques en eau vive, avec un kayak, un canoë ou un open canoë. Cette discipline se pratique sur des portions de rivières appelées des « spots » qui offrent de gigantesques vagues ou de puissants rouleaux. La France est dotée de magnifiques spots comme Hawaï-sur-Rhône à Lyon ou la Malate à Besançon.

Trouver un club

Pour trouver le club le plus près de chez vous

Nos sites de pratique

Le Centre-Val de Loire dispose d’équipements sportifs de qualité
Boîte à outils
Accéder au règlement d’activité 2016 – 2017 ainsi qu’à ses annexes 2016.
Accéder à l’espace d’inscriptions en ligne
Accéder à votre espace club afin de se porter candidat à l’organisation d’un évènement sportif
icon-slide-freestyle

 Qu’est-ce que le Freestyle ?

L’objectif est de faire un maximum de points en 45 secondes dans une vague ou un rouleau, sous l’œil vigilant de juges. Les figures sont codifiées et valorisées en fonction de leur difficulté d’exécution dans l’axe vertical et horizontal, de l’amplitude et du style du pagayeur. Plus elles sont difficiles, plus elles valent de points.

Le compétiteur exécute le plus de figures possible. Les meilleurs exécutent jusqu’à 14 ou 15 figures par run, soit presque une figure toutes les 2 secondes !

Les compétitions se déroulent en plusieurs tours, de la qualification à la finale. A chaque fois on ne garde en lice qu’une fraction des compétiteurs jusqu’à obtenir les 5 finalistes.

En plus de cette scène de compétition, une course à la performance se joue au niveau de ce qu’on appelle les « free sessions ». Les freestylers vont naviguer librement sur des vagues souvent très impressionnantes et se focalisent alors sur le show. Le but est alors de montrer le meilleur style, d’aller le plus haut en l’air lors des figures, ou alors de se démarquer de quelques manières que ce soit pour impressionner par sa performance via les vidéos, les photos ou les spectateurs sur place.

Les embarcations :

  • Les pratiquants utilisent des embarcations très courtes, plutôt larges (environ 1 mètre 80 de longueur pour 65 centimètres de large) et volumineuses au niveau de l’hiloire. Leur coque et la répartition des volumes sont travaillées pour que le bateau surfe les vagues de rivières et suive les courants et les impulsions du pagayeur pour l’exécution des rotations et des figures.
Les news de l'activité en région
  • 03Nov

    Bienvenue sur l’espace de la CRA – FREESTYLE

    Read More →

L'agenda

Aucun évènement à la une